Comment vérifier un objectif photo d’occasion ?

Introduction

Comme chacun le sait, le matériel photo coûte assez cher quand on cherche de la bonne qualité (des objectifs qui ouvrent beaucoup, des longues focales, etc). Pour les personnes ayant un budget limité et veulent tout de même se faire plaisir, se tourner vers le marché de l’occasion peut être alors une solution intéressante pour obtenir l’objectif de ses rêves pour pas trop cher. Cependant, le matériel photo étant particulièrement fragile (lentilles avec revêtements spécifiques, éléments micro-mécaniques, ajustement très précis des composants optiques, etc), il faut cependant rester très prudent sur ce qu’on achète.
Ayant été confronté à un cas aujourd’hui même (j’en parle en fin d’article), j’ai souhaité partager ma petite expérience, et j’espère que celle-ci vous évitera de faire des erreurs.

Je ne parle ici que l’achat d’objectif d’occasion vu que je n’ai été confronté qu’à ce cas. :-)

Où acheter des objectifs d’occasion ?

Internet est devenu le plus grand marché de l’occasion existant, et pour de très nombreux produits c’est un espace fantastique : Le bon coin ou encore Ebay sont des sites Internet où il est possible de trouver son bonheur, et plus si infinité. Cependant, dans le cas du matériel photo, je déconseille très vivement l’achat sur Internet. Comme je l’ai dit précédemment, les objectifs photo sont des bijoux de technologie et de précision — autant d’un point de vue optique que mécanique. Avant de l’acheter, il faut voir et tester le matériel. C’est très important. N’achetez rien sans l’avoir essayé avant. Ne faites pas confiance aux vendeurs qui vont diront toujours que leur matériel est en excellent état, et n’achetez pas à une personne qui refusera de vous le montrer avant.
Mais du coup, où acheter ? Presque toutes les boutiques photo proposent maintenant des produits d’occasion avec parfois même une petite garantie de 6 mois sur le matériel. De plus, les vendeurs étant généralement experts, ils sont capables de juger de la qualité d’un objectif et de détecter des défauts potentiels. Certes, le matériel sera un peu plus cher que sur le Net (marge de la boutique), mais elle vous permet d’avoir un peu d’assurance sur ce que vous allez acheter.

Combien coûte du matériel d’occasion ?

Voilà une question que vous vous poserez très probablement et assez rapidement : combien dépenser dans du matériel d’occasion. Il faut savoir que comme dans beaucoup de marchés, les produits ont une côte. Dans l’occasion photo c’est aussi le cas et la quasi-totalité des produits est référencée sur le site de Chasseur d’images. Sur ce site, il vous suffit de définir le type de produit que vous recherchez (boîtier, objectif, flash, etc) ainsi que la marque (Nikon, Zeiss, Pentax, etc.) et vous verrez alors une liste des produits avec différents prix selon son état : usagé, normal et exceptionnel.
Par exemple, ce matin j’ai vu un objectif Nikon AF-S 50 mm f/1,4 G en boutique au prix de 260 €. En regardant sa côte, j’ai pu voir que sa côte normale était à 250 €, en état exceptionnel elle était à 275 € et enfin en état usagé elle était de 190 €. Le prix en boutique n’était donc pas choquant.
Globalement, tout le monde se base sur ces tarifs pour définir le prix d’un produit. Par conséquent, si un jour vous voyez un objectif bien plus cher que sa côte, vous pouvez tenter de négocier le prix ou sinon allez le chercher ailleurs : il y a des chances que vous le trouverez à un prix plus bas. Si à l’inverse un objectif est vendu 50 € en dessous de sa côte, fuyez c’est louche. ^^

Une fois que vous avez l’objectif dans les mains, que regarder ?

Ça y est ? Vous avez l’objectif de vos rêves dans les mains à un prix qui vous intéresse ? Nickel, il y a maintenant plusieurs points à regarder pour voir son état.

Tout d’abord, venez avec votre boîtier, c’est avec lui que vous allez faire des photos, c’est donc avec lui que vous allez tester l’objectif. ;-)
Ensuite, il y a plusieurs étapes :

  1. Regardez l’état général de l’objectif — c’est une des premières choses à faire pour voir comment l’objectif a été entretenu par le précédent propriétaire. Y a-t-il des rayures sur la vitre de distance de mise au point ? Y a-t-il des traces, des éraflures ou des saletés sur la coque de l’objectif ? Et sur le par-soleil ? Si celui-ci est abimé, il est possible que l’objectif ait prit des coups. Si vous voyez ces problèmes, ce n’est pas forcement gênant, mais il faudra redoubler de vigilance sur les prochains points à regarder pour s’assurer du bon fonctionnement de l’objectif et de son état. Essayez aussi les bagues de zoom et de mise au point pour vérifier qu’elles tournent bien et qu’il n’y ait pas de poussières dedans (frottement, grincement ?). Si vous ne voyez rien de tout ça, tant mieux. Le précédent propriétaire a l’air d’avoir pris soin de son matériel et vous pouvez lire la suite. :-)
  2. Regarder la lentille frontale et celle côté boîtier  — la lentille frontale est une des parties les plus sensibles sur un objectif, c’est elle qui est face à son environnement et qui est donc la plus exposée. C’est aussi elle qui prend des coups, est en contact avec de la poussière et/ou des frottements régulièrement (nettoyage). C’est donc primordial qu’elle soit en (très) bon état. Regardez donc avec des angles rasants pour trouver des rayures, éclats, ou encore des marques de frottement dessus. Si c’est le cas, je vous conseille de passer votre chemin. En effet, des éclats ou des rayures vont directement impacter vos photos. De plus, si la personne a utilisé des produits nettoyants très agressifs ou des chiffons pas adaptés aux lentilles d’objectifs photo, cela peut dégrader très fortement les traitements de surface de la lentille (anti-reflets par exemple). Vous perdrez alors beaucoup en qualité optique.
    Remarque : il faut savoir que sur des lentilles de très bonne qualité, il peut y avoir plusieurs couches de différents matériaux avec des épaisseurs pouvant aller jusqu’à quelques nanomètres pour obtenir une surface anti-reflets optimale. Je vous le dis, c’est des bijoux des objectifs. ;-)
    Ça y est, vous avez regardé les deux lentilles extérieures de l’objectif ? Il n’y a aucun problème ? Super ! On peut passer à la suite.
  3. Regardez à l’intérieur de l’objectif — maintenant que l’extérieur va bien, regardons à l’intérieur. De base, le diaphragme est fermé au maximum, il est alors difficile de regarder au travers. Pour l’ouvrir manuellement, il y a une petite patte à déplacer (avec la plus grande précaution bien sûr, rappelez-vous objectif = bijoux ^^), celle-ci est montrée sur la photo ci-dessous par la flèche rouge.
    Levier d’ouverture du diaphragme

    Une fois le diaphragme ouvert entièrement, regardez si vous ne voyez pas de poussière ou des effets d’optiques anormaux pouvant montrer un désalignement des lentilles internes. Si vous voyez un de ces deux points, ou les 2, laissez tomber l’affaire et cherchez ailleurs. Il est toujours possible de faire nettoyer l’intérieur s’il y a une poussière mais ça va vous coûter un bras. Si les lentilles ne sont plus alignées ça veut dire que l’objectif s’est pris un sacré coup et que du coup il est foutu. Si vous ne voyez rien de tout ça, nickel, vous pouvez passer à la suite. ;-)
  4. Installez l’objectif sur votre boîtier (enfin :-D) — Si vous avez passé les trois premiers points c’est que ça a l’air bien partie. Il ne vous reste plus qu’à l’essayer et prendre quelques photos avec. Plusieurs points à regarder maintenant :
    1. L’autofocus fonctionne-t-il bien ? Essayez de faire la mise au point sur une zone bien définie et regardez sur la photo si la mise au point est bien sur la zone souhaitée. Si ce n’est pas le cas, ça veut dire que l’AF est décalé. Ce n’est pas un point très positif. Peut-être que ça peut se corriger mais ça risque de coûter cher, je n’ai malheureusement pas de recul sur ce sujet. Mais à votre place j’irai voir ailleurs.
    2. La connectique : votre boîtier reconnaît-il bien l’objectif : focale, ouverture, mise au point ?
  5. Faites quelques photos dans différentes situations et regardez un peu le rendu pour voir si ça vous convient. Vous pouvez cherchez sur les photos des points noirs par exemple, ou des zones anormalement floues voire déformées. Ces défauts seront probablement liés à un des problèmes mentionnés plus haut, mais des fois ça se voit mieux sur une photo. ;-)

Ça y est, c’est terminé. Ouf !
Si tous les points détaillés ci-dessus sont au vert, vous avez sans doute trouvé l’affaire du siècle, bravo ! A priori vous pouvez l’acheter sans prendre trop de risque. Vous pouvez demandez au vendeur si l’objectif est encore sous garantie, dans ce cas récupérez la facture, c’est toujours utile en cas de pépin. :-)

Pour la petite histoire…

Ce matin, j’étais passé en boutique pour comparer deux trépieds, et je vois par hasard un Nikon AF-S 50 mm f/1,4 G à 260 € que je cherchais depuis déjà quelque temps sur le marché de l’occasion. Je demande au vendeur son état, et il me répond qu’ils l’ont testé et qu’il est en parfait état. Selon sa côte, le prix n’est pas choquant et colle assez bien au discours. Seul bémol, la boutique ne propose pas de garantie dessus.
Dans l’après-midi, je repasse pour l’essayer. J’applique la liste mentionnée dans cet article et découvre deux problèmes :

  1. Lors des essais photo, l’autofocus n’arrive pas à faire la mise au point sur certaines zones pourtant assez facile. Je n’ai jamais été confronté à un tel cas par le passé, je suspecte alors un défaut dessus sans certitude ;
  2. Lorsque j’ai regardé dans l’objectif, je découvre une poussière noire en plein milieu et à l’intérieur de l’objectif.

Bref, après avoir vu ces deux soucis, aucune chance que je dépense 260 € pour ce caillou, c’est un piège. Ce qui m’étonne le plus, c’est qu’un vendeur d’une boutique normalement sérieuse me dise que l’objectif est en parfait état alors que je trouve en moins de 2 minutes une poussière dedans. Une fois que celui-ci voit la poussière, il retire l’objet à la vente. Mais j’ai peur que demain celui-ci soit de nouveau en vente et qu’une personne moins pointilleuse que moi l’achète trop rapidement et se fasse arnaquer.

Les objectifs coûtent cher, ça je l’ai dit, et quand une personne en abime un, l’idée de le revendre à bon prix à un pigeon pour perdre le moins d’argent peut traverser la tête de certaines personnes peu scrupuleuses. Donc, si je peux vous donner un avis, méfiez-vous et ne faites pas trop confiance aux gens.
Dans le cas de mon objectif, je laisse le bénéfice du doute au vendeur, mais ça m’inquiète un peu de constater un tel problème dans une boutique.

Conclusion

Finalement, je ne pensais pas avoir autant à dire sur ce sujet. Sachez tout de même que je ne suis « qu’un amateur » et que du coup il y a peut-être d’autres soucis visibles que je n’ai pas mentionné ici. Si vous souhaitez acheter du matériel photo d’occasion, essayez de lire d’autres sources et de recouper les avis. ;-)
La liste que j’ai donnée ici est celle que j’applique dans mon cas, et elle m’a permis de ne pas me faire arnaquer cet après-midi. Donc je peux dire que pour le moment je lui fais assez confiance.
J’espère que vous aurez apprécié ce premier billet de blog sur ma galerie et si vous avez d’autres astuces et méthodes de détection de problèmes sur des objectifs d’occasion, n’hésitez pas à l’écrire dans les commentaires, je suis ouvert à la discussion et si je peux apprendre aussi des astuces je suis preneur. ;-)

Vous avez aimé cet article ?

Partagez cet article, ça reste la meilleure solution pour aider un artiste à se faire connaître. :-)
Si vous le souhaitez et le pouvez, vous pouvez aussi faire un petit don sur Liberapay pour me soutenir financièrement, ça prend à peine 5 minutes. =)


Commentaires

Portrait de N.f.T.

Je suis passé à la boutique hier pour voir si l’objectif en question était toujours en vente. Eh bien… oui et toujours au même prix.
Selon le vendeur à qui j’ai parlé, d’après les tests, la poussière n’a pas d’influence sur la photo au final et que le prix était fixé par le propriétaire et non la boutique.
Voilà, chacun se fera son avis sur la question maintenant. :-)
En tous cas, avec ou sans influence j’achète pas d’objectifs avec des poussières, encore moins quand il n’y a aucune garantie dessus. ^^

Ajouter un commentaire